Éditions Fradet
Reims


Dernière mise à jour :
18/6/2016

paysremois200.jpg

Commandez
Le Pays rémois
dans les années 1900

en ligne :

amazon.fr
fnac.com
ou
auprès de l'éditeur




Le Pays rémois dans les années 1900
par Jean-Pierre Procureur

Relié. 22 x 14 cm à l’italienne. 320 pages - 500 illustrations. 2008.

ISBN 978-2-909952-20-8. -38 €

Ouvrage publié avec le soutien de la Région Champagne-Ardenne.

Jean-Pierre Procureur a sélectionné 500 cartes postales anciennes en fonction de leur date de mise en circulation – entre 1900 et 1914 –, de la qualité de l’image, de leur intérêt documentaire et de leur puissance d’évocation. Des cartes postales dont un certain nombre ont été colorisées à l’époque à l’aide de pochoirs, qui ont toutes trait au Pays rémois, qui proviennent quasi-exclusivement de la collection de l’auteur et qui font l’objet pour chaque commune d’un texte d’accompagnement qui se veut à la fois instructif et attrayant : description succincte de la commune telle qu’elle se présentait au début du XXe siècle, événements petits et grands tels qu’ils ont été relatés à l’occasion dans les journaux ou les almanachs d’alors, etc.

COMMENTAIRES

Scènes de quartiers et de moissons, visages anonymes colorisés au pochoir, tranches de vie répertoriées par villages. Une plongée épatante au pays de nos grands-pères. Lesquels, à y regarder de près, n'avaient finalement pas l'air si malheureux. L'Union.

Enseignant à la retraite (il a été au lycée Clemenceau mais aussi au département d'anglais de la faculté des lettres), Jean-Pierre Procureur dédicacera ce samedi 25 juin, de 16 à 18 heures, à la librairie Chapitre Guerlin, son très bel ouvrage intitulé «Le Pays rémois dans les années 1900». D'un format original pour mettre en valeur les 500 cartes postales (souvent colorisées) évoquant toutes les communes du Pays rémois, le livre de 320 pages ne manquera pas de passionner tous les amateurs de l'histoire régionale du début du XXe siècle (de 1900 à 1914).
    "En faisant ce livre, j'ai voulu faire connaître la Marne à l'époque de mes grands-parents, (les arrières grands-parents des jeunes d'aujourd'hui NDLR) en insistant sur les aspects de la vie quotidienne. J'ai voulu montrer aussi que les cartes postales, longtemps négligées, souvent jetées, brûlées, constituaient en fait des documents iconographiques de grande valeur, un vrai témoignage vivant. »
    Pour notre plus grand plaisir, les cartes, très souvent originales, sont accompagnées d'une description succincte de la commune au début du XXe siècle, ainsi que des petits ou grands événements tels qu'ils avaient été relatés dans les journaux et almanachs de l'époque. Un régal.
    Alain MOYAT, L'Union.


 

 
Livres sur la champagne