Éditions Fradet

 

 


Brassens
Didier Agid




Une biographie écrite par Didier Agid


didier_agid_201111024.jpg

Rencontre avec Didier Agid, le 29 décembre 2011,
à la librairie L'Apostrophe, à Épernay.


Brassens… une bio de plus ? Non pas si l'on prend le temps de lire cet ouvrage « commis », comme il se plaît à le dire, par Didier Agid.

« J'ai toujours aimé Brassens, mais le facteur déclenchant pour ce livre, c'est la rencontre avec son entourage immédiat et son secrétaire, surtout, au Festival Brassens de Vaison-la-Romaine ». Un personnage, ce « Gibraltar », surnom qui a valu une réputation de roc infranchissable à Pierre Onteniente, compagnon d'infortune de Georges Brassens, envoyé comme lui au STO en 1943/44.

« C'est vrai, c'est la 65e biographie qui lui est consacrée, mais j'ai voulu me démarquer en ajoutant un volet musical très technique. On connaît surtout l'enracinement profond des textes de ses chansons dans la littérature française, avec un vocabulaire fécond, celui de La Fontaine ou de Verlaine, mais on ne parle jamais de sa musique ».

Entre l'auteur, Didier Agid, l'éditeur, Dominique Fradet et les lecteurs, le dialogue s'installe. On découvre un troubadour des temps modernes, tendance blues, jazz, rock.

Il est vrai qu'en analysant les lignes mélodiques, on ne tarde pas à faire le rapprochement avec le jazz manouche de Django Reinhardt ou Stephane Grapelli. Et pas besoin de forcer le trait, c'est l'évidence.

L'Union - Épernay, 2 novembre 2011.